LES ECHOS – Terraotherm va purifier l’air du métro parisien

26 décembre 2018

La société nordiste, spécialisée dans la récupération de l’énergie de l’air ou des fumées industrielles, va expérimenter son échangeur pour nettoyer l’air du métro.

Terraotherm va rivaliser avec Suez et Air Liquide pour épurer l’air du métro parisien. La petite entreprise nordiste a remporté avec les deux majors un appel d’offres du Conseil régional d’Ile-de-France pour imaginer des solutions de traitement de l’air des stations de métro ou de RER en souterrain, où passent 4 millions de voyageurs par jour. Un air chargé en particules fines, notamment métalliques, issues des systèmes de freinage des rames.

Né en 2015, Terraotherm a mis au point un échangeur doté de deux principales capacités : la récupération d’énergie et les échanges de matières. Forte d’un portefeuille de 10 brevets, la société basée à Grande-Synthe (Nord) a déjà testé son dispositif de dépollution sur le centre de valorisation énergétique de la Communauté urbaine de Dunkerque. Les fumées circulent dans l’eau qui capte poussières, acides, métaux lourds… Avec des résultats très convaincants. Le dispositif sera testé à partir de juin 2019 dans la station Foch de la RATP. Terraotherm recevra dans le cadre de ce projet une subvention de 200.000 euros.

Lire l’article en intégralité

Retour aux actualités