LE FIGARO ECONOMIE – Les entreprises du Nord-Pas-de-Calais innovent

14 novembre 2014

Les chefs d’entreprise, les responsables politiques et les universités se mobilisent pour créer des emplois.

Le Nord-Pas-de-Calais prépare le futur. Les chefs d’entreprise, les universitaires, les responsables politiques se mobilisent depuis plus d’un an pour préparer la “troisième révolution industrielle” imaginée par l’économiste américain Jeremy Rifkin. Plus de 150 projets sont lancés dans l’habitat, le commerce, l’éducation, l’industrie, la ville du futur, les énergies. Ils sont recensés dans un livre titré En marche. “Notre but est de créer des emplois et des marchés. Nous voulons inventer la “Chtimicon Valley”. 

[…]

Label “région européenne entreprenante” 
TERRAOTHERM® poursuit sa campagne d’évangélisation pour son procédé de ventilation tempérée qui permet de chauffer, de refroidir ou de déshumidifier un appartement ou une serre agricole. “Nous réduisons de 30 à 70% la consommation d’énergie”, affirme Audrey Keunebrock, sa présidente fondatrice. La jeune société, qui compte quatre personnes, espère en employer une dizaine dans un an. 

Car, malgré une conjoncture économique régionale difficile, des entreprises se créent. “Nous avons été la première région française à recevoir le label “région européenne entreprenante” pour saluer nos efforts en matière de création d’entreprises”, observe Pierre de Saintignon, premier vice-président du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais. 

D’autres sociétés se développent. EDF vient d’ouvrir un nouveau centre de relation client pour les professionnels à Lille. Quarante postes ont été créés. Le groupe public prévoit 30 embauches et 70 contrats en alternance dans la région l’année prochaine. Lexis, un cabinet de conseil en cybersécurité, embauche 10 personnes cette année et 5 l’année prochaine à son bureau de Lille. OVH, numéro un européen de l’hébergement Internet, qui emploie 700 personnes, recrute 200 personnes dans le Nord. Dont 140 contrats à durée indéterminée, 40 contrats à durée déterminée et 20 stagiaires. Le groupe, qui a investi 180 millions d’euros à Gravelines dans le plus grand data center d’Europe, recherche des développeurs, des experts en sécurité, des chefs de projet, des chargés de clientèle pour le service client. 

Lire l’article en intégralité

Retour aux actualités